Les déséquilibres posturaux sont extrêmement fréquents.

Ils se traduisent par des déséquilibres du rachis et des ceintures, des douleurs rachidiennes et/ou des arthralgies chroniques, des tendinites à répétition, des claquages musculaires fréquents, des entorses et/ou des instabilités des membres inférieurs, associés ou non à des troubles neurosensoriels (sensations de vertige, acouphènes, céphalées, troubles oculaires…) et, parfois, par une fatigabilité inexpliquée ou des phases de « coups de pompe ».

Ils sont souvent la source d’échecs diagnostiques et thérapeutiques.

L’approche posturale permet d’évaluer de manière méthodique et rigoureuse la position du corps dans l’espace.

En cas de déséquilibre, il s’agira de définir le ou les capteurs posturaux (pieds, yeux, dents, oreille interne…) à l’origine du déséquilibre.

C’est à l’issue de cet examen que l’on aboutit à un plan de traitement hiérarchisé, et souvent pluridisciplinaire, dont la finalité est d’améliorer la posture.

L’approche posturale est un travail long qui demande de la rigueur dans sa mise en place et la pratique régulière d’une activité physique adaptée.

site2.jpg